Egalité filles/garçons: Quelles actions au collège ?

image_pdf

Nous avons interrogé Mireille GUIBERT (infirmière), Gwenaëlle GRENEU (assistante sociale), Claire LEMONNIER (assistante d’éducation) sur le thème des différences, sur la puberté et le respect des filles et des garçons.

1- Quelles activités proposez-vous dans le cadre des ateliers sur les filles et les garçons ?

Mme Guibert, Claire Lemonnier et Gwenaëlle Greneu : Nous animons des activités (saynètes, jeux, ateliers sur la puberté, les stéréotypes, l’égalité, l’éducation à la vie affective et les relations amoureuses).

2- Avec qui travaillez-vous sur ce projet ?

Nous travaillions en trio et aimerions que d’autres adultes se joignent à nous pour animer ces ateliers car nous avons toutes un autre travail en dehors.

3- Qui participe à ce projet ?

Cela dépend des choix des professeurs et selon les matières. Mais toutes les classes de la 6ème à la 3ème y participent. C’est un projet pour tout le collège.

4- Quand est-ce que vous proposez ces ateliers ?

Ces ateliers sont prévus en fonction des emplois du temps des élèves concernés, à des moments où ils sont disponibles. Par exemple pour les 6ème ça se passe en fin d’année pour qu’ils soient entrés dans leur puberté.

5- Pourquoi proposez-vous ces ateliers ?

Ces activités sont obligatoires de la maternelle à la terminale, il y a trois heures d’ateliers par an pour chaque élève. Les personnes qui expliquent la puberté sont volontaires. Ces actions permettent de mieux vivre ensemble.

6- Est ce que vous sentez une évolution grâce aux activités?

Il n’y a qu’en fin d’année, sur le long terme que nous pouvons en juger. Mais pour l’instant nous ressentons que les élèves libèrent leur parole et en parlent plus facilement. Les garçons comprennent les positions des filles et inversement. Nous les amenons à réfléchir sur le comportement de certains et sur eux-mêmes. Cela diminue les stéréotypes et les préjugés.

Mme Greneu (à droite) et Claire Lemonnier (à gauche) dans le bureau de l’Assistante sociale

7-Quel est votre point de vue personnel sur ce sujet?

Madame GRENEU: le chemin vers l’égalité entre les hommes et les femmes est encore long en France et aussi pour les autres pays.

Claire LEMONNIER: Le droit des femmes progresse mais le combat n’est pas fini. Nous expliquons à la nouvelle génération qu’une femme a autant de droits qu’un homme pour que les collégiens s’autorisent à faire bouger les choses plus tard.

Mireille GUIBERT: Il y a un gros travail à faire sur le respect filles/garçons pour qu’il y ait une bonne relation entre les élèves.

Notre témoignage :

En 5ème nous avons fait plusieurs activités :

Nous sommes allés voir le film Billy Elliot dans lequel un jeune garçon de 11 ans se prend de passion pour la danse classique.

Nous avons participé à des ateliers de théâtre où les filles imitaient les garçons dans leurs faits et gestes du quotidien et inversement. Nous nous sommes aussi offert des cadeaux entre garçons et filles pour casser les clichés.

Nous avons aussi fait une activité où nous avions une image d’ours sur un fauteuil en train de dormir, les élèves devaient créer le début d’une histoire à partir de cette image. Et nous avons remarqué que toutes les histoires parlaient d’un ours et non d’une ourse.

Elise, Lola et Louise, 5E.