Qui est la mystérieuse Ada Lovelace ?

image_pdf
Portrait d’Ada Lovelace. Source: Wikipedia.

Vous allez tous en cours de technologie… Mais vous êtes-vous déjà demandé l’origine du nom de la salle ¨Lovelace¨ ?

Trois questions à… Monsieur Duponchel, professeur de technologie du collège Dunois.

On nous a rapporté que vous étiez très proche de la professeure qui a choisi le nom de la salle Lovelace ! Pouvez-vous nous en dire plus sur elle ?

Cette professeur s’appelait Madame Lépine, elle fait partie des professeurs qui ont choisi les noms de leur salle il y a 12 ans. Elle a choisi le nom de Ada Lovelace car à ses yeux, c’est une figure pittoresque de l’histoire de la technologie. Elle est à l’origine des algorithmes et de la programmation papier.

Que pensez-vous de la place des femmes dans les noms des salles du bâtiment ARTEC ?

C’est vrai qu’avant vos questions, je n’avais pas vraiment remarqué que Lady Lovelace était la seule femme qui ait donné son nom à une salle de l’ARTEC.  Mme Trocmé, notre collègue d’éducation musicale, aurait pu choisir le nom d’une compositrice mais comme l’inauguration correspondait aux 200 ans de la mort de Berlioz, elle a fait un choix masculin de circonstance.

Si vous pouviez changer le nom de votre salle (Le Corbusier) par un nom de femme, lequel choisiriez-vous ?

De nombreuses femmes ont travaillé pour la technologie et je n’aurais rien contre le fait de changer le nom de ma salle. A vous de proposer…

Nous nous permettons de proposer à M. Duponchel ces quelques noms de femmes importantes dans l’histoire de la technologie : Grace Hopper (informaticienne qui a travaillé sur les premiers ordinateurs) – Margaret Hamilton (ingénieure qui a supervisé l’équipe qui a créé le programme informatique grâce auquel Apollo 11 a pu atterrir sur la lune) – Ann Makosinski (inventrice de la « Lampe creuse » qui fonctionne simplement à la chaleur corporelle) – Karen Spärck Jones (chercheuse en informatique dans le domaine de l’Intelligence Artificielle) – Sally Floyde…

Qui est donc Ada Lovelace ?

Carte mentale sur Ada Lovelace

Ada Lovelace, de son nom complet Augusta Ada King naquit le 10 décembre 1815 à Londres. Elle inventa la programmation papier et les algorithmes. Elle eut trois enfants de son mariage en 1835 avec William King.

Un soir, elle se rendit au bal et elle rencontra un vieux mathématicien du nom de Charles Babbage. Ils devinrent rapidement amis. Charles travaillait sur une de ses inventions qu’il appelait la « machine à différence ». Elle pouvait exécuter automatiquement des additions et des soustractions. Ada proposa de rendre la machine capable de calculs plus compliqués. Ils se mirent au travail. La machine était immense et, pour fonctionner, devait posséder un énorme moteur à vapeur. Ada voulut aller encore plus loin: elle voulait que la machine puisse jouer de la musique, afficher des lettres et des chiffres. Elle décrivait un ordinateur, bien avant l’invention des ordinateurs modernes! Malheureusement ses compétences en calculs des probabilités lui donnèrent à penser qu’elle pouvait les utiliser pour gagner aux courses, peut-être dans l’espoir de financer les travaux de Babbage.

Elle finit ruinée, elle quitta son mari, tomba malade, se drogua pour lutter contre la douleur. Elle mourut le 27 novembre 1852 au même âge que son père, que Raphaël, que Mozart, que Van Gogh, que Rimbaud… Elle n’avait que trente-sept ans.

Reportage de Pauline Malfilatre et Kyana Titon.